Carry On

Carry On a été écrit par Rainbow Rowell. Cet auteure a déjà plusieurs livres à son actif (Fangirl, Landline, …). Rainbow Rowell a un style bien à elle. Elle manie parfaitement les relations amoureuses en gardant un style très actuel tant dans sa manière de manier les mots que de s’approprier les expressions du moment. Au départ, je pensais que Rainbow Rowell était un homme. A aucun moment durant ma lecture, je me suis imaginée que c’était une femme qui l’avait écrit. Lorsque j’ai découvert qui était vraiment Rainbow Rowell, j’ai été abasourdie. Je ne saurais expliqué ce qui a provoqué cette confusion.

J’ai été attirée par sa thématique du monde magique. Etant une grande fan d’Harry Potter, je voulais voir un univers magique autre que celui de Rowling. Je ne vous cache pas qu’au début (pendant plusieurs chapitres), je m’ennuyais. Je n’arrivais pas à me détacher du monde d’Harry Potter. Je comparais tout et finalement, j’avais l’impression de lire une parodie de Poudlard. Le mage ressemblant fortement à notre cher Albus et Ebb (gardienne des chèvres) à mon bien aimé Hagrid. Le personnage principal (Simon) avait pratiquemment la même histoire qu’Harry. Son colocataire (Baz) se comporte comme Malefoy. Et la meilleure amie de Simon (Pénéloppe) fait cruellement pensé à Hermione. Seul Ron semblait ne pas avoir d’alter ego dans ce livre.

J’ai même regretté mon achat. Ce qui ne m’est jamais arrivé concernant un livre! J’étais déçue d’avoir payé une vingtaine d’euros pour ça. Je n’accrochais pas à l’histoire, les personnages étaient pour moi de pâle copie de ceux de Rowling et le style ne me convenait pas. J’aime les livres où le langage est soutenu et sans les expressions que l’on entend au quotidien. Néanmoins, je me disais que ce n’était pas possible que tant de personnes en vantent les mérites et que moi, je sois agacée par ce livre … J’ai donc pris sur moi et j’ai continué ma lecture. De plus, j’ai eu de la compassion pour Rowell car écrire un livre sur le monde de la magie après Rowling doit être extrêmement dur. Rowling a inventé un monde entier, les écoles, les métiers, les rues, les magasins, les créatures, … Il doit être difficile de s’en détacher pour écrire une autre histoire.

Finalement, j’ai bien fait de continuer ma lecture! Au fur et à mesure, l’histoire prenait vie et les comparaisons avec Harry Potter étaient moins évidentes. L’histoire se singularisait  et avait son propre style. J’ai fini par apprécier certains personnages (pas le personnage principal, lui je ne l’apprécie pas du tout) et a apprécié l’histoire. C’est à la moitié du livre que je me suis dit qu’il en valait la peine et après cela, je l’ai dévoré jusqu’au bout.

Simon est un personnage qui m’agaçait par ses réflexions, ses réactions, son comportement. J’avais l’impression qu’il était hautain et méprisait son colocataire. Bizarrement, le fait de ne pas apprécié le personnage principal ne m’a pas dérangé plus que ça. D’ailleurs, il y a très peu de personnage qui m’ont vraiment plu.

Mon personnage préféré est BAZ. Qui au départ me faisait penser à Drago Malefoy et me fait d’ailleurs toujours pensé à Drago Malefoy mais dans la version « on a compris pourquoi tu étais détestable« . Oui je suis une des personnes qui pensent que Drago est en fait quelqu’un de bien …

Vous connaissez probablement la célèbre expression, il ne faut pas juger un livre à sa couverture. Et bien pour Carry On, il ne faut pas juger ce livre à ses premiers chapitres.

Et vous, vous l’avez lu? Vous en avez pensé quoi? Et surtout quel est le personnage qui vous a plu ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :