Sans jugement

Il y a deçà une semaine, une vendeuse dans une librairie m’a fortement jugée sur un de mes choix. Je ne citerai pas le nom de cette librairie car le reste de l’équipe est adorable et j’ai toujours été très bien reçue et aidée et que je ne voudrais pas occulté cela par une mauvaise expérience avec une seule personne. Ce serait comme critiquée une équipe de football parce qu’un seul joueur à eu un comportement non adéquat.

Il y a quelques temps, j’ai décidé de compléter ma bibliothèque en m’achetant la saga d’Harry Potter. Quand j’étais enfant, mon père m’a offert un coffret collector de la collection Folio Junior qui comprenait les 4 premiers tomes. J’aurai pu me contenter d’acheter les 3 tomes manquant avec les nouvelles couvertures. Seulement, j’ai décidé d’acheter les 7 tomes.

Il faut savoir que je suis une maniaque de la bibliothèque. Je m’explique !
J’apprécie une bibliothèque bien rangée et harmonieuse. On dit souvent qu’il ne faut pas choisir un livre à sa couverture. Je suis une personne qui choisit un livre à sa couverture. Du moins, c’est ce qui va m’attirer en premier. Si la couverture ne me plaît pas, je ne lirai même pas le résumé. C’est idiot, j’en suis consciente. Par contre, la couverture a beau être magnifique, si le résumé ne me parle pas, je ne l’achète pas. Mais, il ne faut pas se mentir, je pense que la première chose qui attire l’intérêt sur un livre, c’est sa couverture.

Après toutes ces petites informations qui peuvent paraître inutile mais qui, vous allez le comprendre, sont utiles pour expliquer ce qu’il m’est arrivé.

J’ai tout d’abord acheté les 3 derniers tomes de la Saga HP dans la nouvelle collection de Folio Junior. Ensuite, j’ai acheté le premier tome et j’ai laissé le temps passé. Trop de temps. Récemment, j’ai commandé le tome 2,3 & 4 sur le site de cette librairie. J’ai bien reçu le tome 2 et 3 conforme à mes attentes. J’attendais donc avec impatience le dernier tome pour les ranger dans ma bibliothèque à côté des autres.

Et là, le drame. Le livre est arrivé, en bon état, avec le bon nombre de pages, la bonne couverture mais pas le bon dos … En effet, Folio Junior a décidé de faire un nouveau dos qui ne ressemble plus du tout aux anciens dos. Alors mettre « ça » à côté des autres, ça gâche tout. Je me suis donc retrouvée dépitée. J’ai alors décidé d’aller au magasin le plus proche de chez moi pour faire un échange. Et là, je suis tombée sur une vendeuse qui ne comprenait pas du tout mon point de vue. Elle a tout de même accepté de chercher s’il ne leur en restait pas un. Malheureusement, pour ce tome-là, il n’avait plus le livre avec l’ancien dos. Devant ma mine dépitée, elle m’a dit que j’allais m’en remettre que ce n’étais pas bien grave et qu’après tout, ce n’était que le dos d’un livre. Après cela, elle m’a dit que de toute façon, un jour je finirais par le jeter. Devant mes arguments, elle répondait de plus en plus agacée et ses mots et sa manière de parler exprimait sa totale incompréhension et surtout son mépris. Elle a terminé par dire que ce n’était pas important. Je lui ai alors demandé si dans les autres libraires, je pourrais le trouver. Elle a perdu patience et m’a dit que je n’avais qu’à chercher moi-même et qu’elle n’allait pas perdre son temps pour ce genre de futilité.

Alors, déjà, un livre ça ne se jette pas. ça se donne, ça se prête, ça se partage mais en aucun cas ça ne se jette ! Ensuite, si j’apprécie une bibliothèque uniforme, c’est mon problème. Que vous ne partagiez pas mon point de vue, je peux le concevoir. Mais que vous jugiez mes préférences, ça je ne suis pas d’accord. Je ne regarde pas ce qu’il se passe dans votre bibliothèque, ne venez pas voir ce qu’il se passe dans la mienne.

Je n’écris pas cet article seulement pour parler livre. Non, cette situation est vécue tous les jours par grands nombres d’entre nous. Que ce soit pour leur mode alimentaire, leur mode vestimentaire, leur style de vie, leur tatouage, leur couple, leur famille, leurs enfants, leur éducation, etc, etc, etc.  Cette situation est une situation réelle qui arrive tous les jours. Parce que les gens vous connaissent ou parce qu’ils ne partagent pas votre avis, ils se permettent de vous juger. Et bien aujourd’hui, j’ai décidé de dire que je ne suis pas d’accord avec ça. Je refuse que des personnes qui me connaissent et encore moins qui ne me connaissent pas, se permettent de critiquer ce que je suis, ce que je fais et comment je le fais. Chaque jour, des jeunes et des moins jeunes souffrent de la critique et du regard de l’autre. Chaque jour, certaines personnes se permettent de critiquer et en plus, ils le font en disant « Je ne critique pas, je constate ». Et bien, moi, ce que je constate, c’est que votre vie doit être bien ennuyeuse pour avoir quelques choses à dire sur chaque situation, chaque personne, chaque choix. La critique ne vous rendra pas plus beaux, pas plus forts et pas plus heureux.

Chacun est libre de vivre selon ses valeurs et ses choix et vous n’avez pas d’avis à donner à partir du moment où la liberté des autres, n’empiète pas sur la votre. Critiquer quelque chose qui, pour vous, n’est pas normal c’est un jugement de valeur, pas un constat.

Pensez-y la prochaine fois que vous ne comprendrez pas quelqu’un ou son comportement, plutôt que de le juger, demander lui pourquoi. Vous aurez peut-être quelques petites choses à apprendre 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :